Archives de catégorie : Exposition

Nicolas Desverronnières & Noémie Boulon

Résidences #57/58 du 05.03 au 26.04
Exposition du 26.04 au 09.06
Vernissage le 26.04 à 19h

40 ans, de 1978 à 2018 …

visuel expo

EDITO

1977-1979

Il y a quarante ans, six jeunes artistes, normands d’origine ou d’adoption, Audouard, Gwezenneg, Hubaut, Janladrou, L’ Hermitte et Louveau décidaient d’ exposer ensemble, mus par le même désir de s’extraire de « l’ uniformité pollutive » (Hubaut) et de réveiller un territoire ignorant la diversité des questionnements sur l’ art qui s’ étaient développés tout au long du XXe siècle, bousculaient les conventions et généraient des mouvements plus ou moins informels et leurs manifestes. Geneviève Carpon, alors conservatrice des musées de Coutances et de Saint-Lô, après quelques galeries d’ art « branchées » de la Manche, prend le risque d’accueillir nos empêcheurs de tourner en rond. Comme prévu ils intriguent ou indignent, choquent ou enthousiasment. Pendant trois ans« les six »vont multiplier rencontres et discussions fructueuses avant de creuser chacun son sillon selon son rythme ou son caractère, certains s’ouvrant davantage à l’ extérieur et trouvant leur place dans les milieux parfois étriqués du monde de l’ art, d’ autres préférant le silence de l’ atelier ou s’ offrant comme« passeurs » entre générations en acceptant d’ enseigner, voire diriger une école d’ art de la région.

2017-2018

Xavier Gonzalez, directeur de l’ Usine Utopik et lui-même sculpteur, invite depuis huit ans des artistes en résidence dans ce lieu insolite destiné à la création. Il apparaît comme le relais utile et nécessaire pour montrer sur notre territoire rural l’ actualité de l’art : il décide de confronter les oeuvres de ces six artistes dans une nouvelle exposition.  Ils ont accepté avec enthousiasme, déplorant l’absence de Marc Louveau, décédé en 2010, mais dont la compagne présentera aussi l’une des dernières oeuvres.

Malgré leurs différences et leurs styles parfois aux antipodes, on retrouvera ce qui les avait réunis il y a quarante ans : une poésie latente, l’ humour et le sens de la dérision parfois poussé à l’ extrême et surtout le goût d’une exploration en profondeur d’ un thème ou d’ un protocole : l’  état d’ esprit qui permet à l’ art de rester vivant parce qu’ il est en mouvement.

Odile Crespy

Visites commentées :
Possibilité d’organiser des visites pour les groupes scolaires :
Renseignements et réservations : 02 33 06 01 67
usineutopik@gmail.com
N’hésitez pas à demander de la documentation pour préparer la visite.  

Exposition Jean Lain & Katia Grenier

Artistes plasticiens en résidence // Création in situ

info mail ok

Katia GRENIER
Consultez le catalogue d’exposition

—————
Jean LAIN

Consultez le catalogue d’exposition

Exposition Maurice Matieu

Maurice Matieu né à Paris en 1934 / décédé en juin 2017

Artiste peintre et auteur // Exposition  « La Ronde, l’inoubliable joie de vivre »

————————————————————————

Découvrez le catalogue de l’artiste:

https://www.usine-utopik.com/wp-content/uploads/catalogue-maurice-mathieu.pdf

————————————————————————

VERNISSAGE LE 08 SEPTEMBRE 2017 A 19H

Exposition Tracy Yi Cui & Majeo

Artistes plasticiens en résidence // Création in situ

————————————————————————

Découvrez le catalogue des artistes:

https://www.usine-utopik.com/wp-content/uploads/catalogue-yi-cui1.pdf

https://www.usine-utopik.com/wp-content/uploads/catalogue-majeo1.pdf

————————————————————————

VERNISSAGE LE 29 JUIN 2017 A 19H 

Exposition Awena COZANNET & Gaëlle VILLEDARY

Artistes plasticiens en résidence // Création in situ

————————————————————————

Télécharger les catalogues d’expositions des artistes :

https://www.usine-utopik.com/…/catalogue-gaelle-villedary.pdf

https://www.usine-utopik.com/…/…/catalogue-awena-cozannet.pdf

————————————————————————

Extérieur/Intérieur

Exposition présentée dans le cadre du Festival des Bords de Vire du 9 septembre au 9 octobre.

Au cours du vernissage la Cie Dernier Soupir a proposé des « Autoportraits impressionnistes »
Sophie Quénon & Anaïs Dumaine, avec le collectif Corps-respons-danse
(Dans le cadre du Festival Normandie Impressionniste).

Découvrez LA REVUE du Festival

EXPOSITION EXTERIEUR / INTERIEUR
Présentation des oeuvres

Gilles APPERT
SUITE CONIQUE 3

Ce train de « graines » en croissance qui pourrait faire allusion à la vocation première de l’Usine Utopik, une serre horticole pour la culture des végétaux, dégage quelque part le souffle d’un poumon, organe vital dont la fonction serait ici démultipliée.

Cédric GUILLERMO
LES TROIS PETITS COCHONS…

Trois petits cochons s’égaient dans un gras pâturage sous l’ombre protectrice de l’Usine Utopik : ni loup, ni vent, ni feu à redouter…Las ! ils ignorent sans doute le sort beaucoup plus cruel qui leur est réservé!

Aitor de MENDIZABAL
HORTUS CONCLUSUS (III)

Cette pièce constituée d’éléments de bronze soudés est la troisième à porter le nom d’Hortus conclusus (après une installation pour la ville de Dax et le dernier Festival des Bords de Vire). Elle exprime une symbolique récurrente chez l’artiste : l’homme ou tout organisme vivant, animal ou végétal, qui se coupe de la nature ou se replie sur lui-même, n’a pas plus d’avenir qu’un papillon conservé en laboratoire dans un bocal pour observation.

Xavier GONZALEZ
GOUTTE A GOUTTE…

Depuis toujours la pierre et le végétal se sont unis dans un véritable mariage d’amour : c’est la main de Dieu… Un appareil de perfusion va apporter à cette jeune pousse de mimosa l’eau nécessaire à son développement : c’est la main de l’homme !

Nicolas KOCH
ELOGE FUNÈBRE

L’artiste a déjà intégré la disparition (encore lointaine, Dieu merci) d’Iduck, son bouvier bernois et prépare, en hommage à son compagnon, une performance originale : à la mort du toutou, Nicolas se vêtira des pieds à la tête des poils de son chien soigneusement tondus et collectés chaque année puis filés, mis en pelotes et…tricotés. Le temps d’une journée, comme réincarné, l’artiste adoptera la position préférée de l’animal, les quatre pattes en l’air pour solliciter la caresse.

Adrien LEFEBVRE
CACTACÉE

Preneur de son et compositeur, l’artiste a enregistré le chant…des cactus, obtenu par une action légère sur les épines. Deux hauts-parleurs ultra-directionnels, installés sur des moteurs tournant lentement pour balayer l’espace, diffuse cette musique végétale et paraît révéler les fonctions d’origine de l’Usine Utopik, ancienne serre horticole.

Romain LEPAGE
SÉRENDIPITÉ

D’aucuns invoquent l’intuition, d’autres le hasard : les plus belles découvertes scientifiques doivent souvent à l’un ou à l’autre. Romain Lepage retrouve les formes qui ont servi aux expériences optiques présentées en annexe du Traité des couleurs de Goethe, au XIXe siècle. Il les sort de leur contexte, les dégage du prisme coloriel en les reproduisant sur toile, les relie à l’héritage de l’abstraction géométrique au XXe siècle. Ces formes minimalistes, peintes en gris et blanc, retrouvent une stricte neutralité et ouvrent le champ à d’autres valeurs.

Camille THIBERT
L’ENTRE-DEUX

Entre dedans et dehors, entre abri et charpente, les formes d’habitat et d’arborescence se mêlent. A travers la silhouette de l’arbre apparaissant en creux, se crée un espace, une intimité protégée. Abrité et abritant, solide et fragile, l’arbre suggère la charpente mais aussi l’altération – fissure, faille dans le mur…- déstabilisante et devenue nouveau lieu des possibles. Nous protégeant et nous exposant à la fois, il propose un dialogue entre l’introspection et l’ouverture sur le monde.

Daniel VAN DE VELDE
INTERFÉRENCE 3

L’installation et les photographies, notamment la dernière de la série, se répondent en miroir. Comme s’il voulait interpréter une partition musicale, le spectateur est invité (virtuellement) à rassembler ou espacer les cinq morceaux de bois flottant sur l’eau, portée sur laquelle les « notes » reflètent les vibrations nées de son dialogue intime avec la nature.

Virginie MOREL
BELLA DONNA

En nommant ainsi sa créature, l’artiste accentue ses caractères féminins (plis de la «robe», tentacules «poulpeux»?) tandis que se love autour d’elle un long serpent plein de sollicitude. L’artiste a réalisé son personnage avec des végétaux naturels (foin, orties…), revisitant les mythes anciens et les vieilles traditions : elle rend hommage notamment aux « sorcières » du Moyen-Âge qui savaient utiliser les « simples » pour soigner, féconder, fertiliser et, pour le dire plus largement, à la culture animiste et à toutes les forces de vie.

Benjamin TESTA
 TA CHAMBRE EST LE CENTRE DU MONDE  

Ceci n’est pas virtuel. L’artiste a réellement construit la réplique à l’échelle 1 de sa propre chambre (dans un ensemble immobilier de la région lyonnaise), recontextualisée …en plein désert d’Arabie et photographiée. Ce volume cubique est une pièce récurrente dans la démarche de l’artiste qui la « transfère » (presque) partout où il va, qu’il adapte à l’environnement selon des protocoles précis, comme il l’a fait sur les bords de la Vire dans le cadre du Festival, en «jouant» sur une rotation très calculée et relative à un certain angle de vue.

Bernard MURIGNEUX
O.M.N.I. (Objet Marchant Non Identifié)

Si nous percevons un mouvement, ou plutôt l’idée d’un mouvement, dans la construction bien ancrée à l’entrée de l’écluse de Condé-sur-Vire (provoquée par le mouvement de l’eau), nommée Vigie par son créateur, la photo présentée ici est la «trace» d’une construction/performance plus ancienne et moins volumineuse. Celle-ci était vraiment «en mouvement » car l’artiste la portait sur son dos, établissant un lien avec ces «Mobilho(m)mes» et les lourdes charges des «haleurs à la bricole» qu’on pouvait rencontrer autrefois sur les berges de la Vire.

 O.C. (d’après les indications des artistes)      

 

 

« HABITER LE TEMPS » – Caroline Le MEHAUTE et Laurence NICOLA

 » Habiter le temps » – Résidences #43/44

Deux artistes plasticiennes accueillies simultanément en résidence à l’Usine Utopik du 30 août au 21 octobre
Vernissage: le vendredi le 21 octobre à 19h

Caroline Le Méhauté:
www.carolinelemehaute.com
TELECHARGEZ LE CATALOGUE D’EXPOSITION – CAROLINE LE MEHAUTE

Laurence Nicola :
www.laurencenicola.com
TELECHARGEZ LE CATALOGUE D’EXPOSITION – LAURENCE NICOLA

LECTURE DE LOU RAOUL
Au cours du vernissage de l’exposition « Habiter le temps » des artistes Caroline Le Méhauté et Laurence Nicola, l’auteure Lou Raoul, qui a partagé avec elles deux un temps de résidence à l’Usine Utopik, propose dans la salle d’exposition, la lecture d’un extrait inédit issu d’un ensemble en cours d’écriture. 

Le travail d’écriture de Lou Raoul oscille entre prose narrative et poétique. Interrogeant la question des identités et de l’altérité, il s’intéresse au rapport au monde des personnes à travers les langues qui leur sont familières. Derniers titres parus :  Most (Éditions de La Dragonne, 2016) ; Kim m’apprivoise (Approches Éditions, 2015Traverses (Éditions Isabelle Sauvage, 2014) ; Else avec elle (Éditions Isabelle Sauvage, 2012 – Prix Poésyvelines 2013).
Les livres de Lou Raoul sont disponibles en librairies.

Au cours de son temps de résidence à l’Usine Utopik, l’auteure Lou Raoul a proposé et animé un atelier à l’attention d’élèves de troisième du collège Albert Camus de Torigni sur Vire.

Mickaël Grillot, professeur de français, prenant connaissance de la venue de Lou Raoul, a souhaité qu’une action puisse se concrétiser au sein du collège.
L’objet de cet atelier était de sensibiliser les collégiens à la poésiecontemporaine et de les inviter à écrire des formes brèves.
Lou Raoul a accompagné chacun des adolescents dans l’écriture et la conception d’un espace papier pouvant accueillir un poème. Chacun a ainsi conçu entièrement un objet s’apparentant à un livre pauvre.
L’atelier proposé aux élèves du collège de Torigni sur Vire se voulait une découverte de cet univers de création.
Les réalisations des élèves seront exposées à l’Usine Utopik jusqu’au 4 décembre.
Présentation le 21 octobre à 19h dans le cadre du vernissage de l’exposition « Habiter le temps » – Exposition de résidence de Caroline le Méhauté et Laurence Nicola

Résidences #41/42 Jean-Charles REMICOURT-MARIE & LEE Sang Tae (Corée du sud)

Deux artistes plasticiens accueillis simultanément en résidence à l’Usine Utopik du 10 mai au 1er juillet
Vernissage: le vendredi 1er juillet à 19h
Consulter le catalogue de Jean-Charles Remicourt-Marie
Consulter le catalogue de LEE Sang Tae

Résidences #39/40 Nicolas GAILLARDON et Benjamin TESTA

Nicolas GAILLARDON et Benjamin TESTA Deux artistes plasticiens accueillis simultanément en résidence à l’Usine Utopik du 1er mars au 22 avril.
Vernissage: le vendredi 22 avril à 19h

CONSULTER LE CATALOGUE D’EXPOSITION NICOLAS GAILLARDON
CONSULTER LE CATALOGUE D’EXPOSITION BENJAMIN TESTA

Dans le cadre d’une coopération entre le Manitoba Arts Council (Canada) et  la Région Normandie nous accueillerons l’artiste Craig STUART LOVE du 15 mars au 29 avril.

CONSULTER LE CATALOGUE D’EXPOSITION CRAIG STUART LOVE