Afin que la peinture nous regarde, Bruno DUFOUR-COPPOLANI

Exposition du 18 février au 24 avril 2022
Ouverture les mercredis, samedis et dimanches de 14h30 à 18h ou sur rendez-vous.

« Je suis devant la glace rassuré que rien ne change.
Un bouton fait irruption ou une ride se révèle et tout bascule. Dans cette mise au point comme on le dirait en photographie la forme immuable de ma tête est devenue surface instable de ma peau. Changement d’état, changement de temps, je suis passé d’un présent sans histoire à un avenir incertain. Voyant ma tête je ne vois pas ma peau, voyant ma peau je ne vois plus ma tête. Forme et surface ne pouvant être appréhendées ensemble, présent et devenir ne pouvant être vécus simultanément, on comprend que la peinture ait choisi si longtemps de faire oublier l’épiderme au profit de l’anatomie. Dans un portrait qui vise à éterniser le présent la peau surgirait là comme une offense. C’est que la peau toujours nous ramène à la finitude. »

Bruno Dufour-Coppolani (Extrait du catalogue d’exposition)

Ce contenu a été publié dans Exposition. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.